Apple refuse de jouer collectif avec les autres antivirus

Beaucoup d’utilisateurs préfèrent se tourner vers un appareil Apple en raison de sa prétendue imperméabilité face aux virus. Cependant, l’entreprise ne semble pas vouloir jouer collectif et refuse de venir en aide aux antivirus pour Mac. C’est dommage, car l’entreprise reste l’une des plus performantes pour détecter les nouveaux virus.

Preuve à l’appui, un nouveau malware visant spécifiquement les Mac au Moyen-Orient aurait été détecté il y a plusieurs mois par la marque à la pomme. Une découverte qu’elle n’a pas pris la peine de partager avec les autres antivirus.

Refus d’obtempérer de la part d’Apple

On doit cette découverte à un spécialiste de la cybersécurité sur les appareils Apple du nom de Patrick Wardle. Ce dernier a en effet analyser les fichiers d’un malware détecté au Moyen Orient en utilisant Virus Total. Cette plateforme permet d’analyser les virus afin de déterminer quel antivirus est capable de le détecter ou non.

Apple refuse de collaborer avec les autres antivirus.En l’occurrence, ce test a révélé qu’il était pratiquement invisible pour les meilleurs antivirus. Seul Kaspersky et ZoneAlarm ont été capable de déceler sa présence, ce qui est très alarmant.

Encore plus grave, notre spécialiste en cybersécurité est allé plus loin et à analyser des fichiers supplémentaires de ce malware. Cette fois-ci, aucun virus n’a été capable de détecter qu’il s’agissait d’un logiciel malveillant. Ce qui prouve sa dangerosité, même pour les internautes qui se protègent, et se pensent donc en sécurité.

Ce qu’a révélé son test est que seul Apple a été capable de bloquer le malware afin qu’il ne puisse pas être installé sur ses appareil. Il semble donc que la marque à la pomme était la seule à connaître l’existence de ce virus. Et a choisi de ne pas communiquer à ce sujet auprès des autres antivirus.

C’est une très mauvaise nouvelle, car on sait que la coordination et coopération des différents acteurs de la cybersécurité est aujourd’hui indispensable pour renforcer nos défenses contre les hackers et leurs logiciels malveillants.

Commenter