Comment protéger sa vie privée sur Internet : astuces pour rester anonyme en ligne

A l’heure actuelle, il est devenu presque impossible de se passer d’Internet. Que cela soit pour travailler, gérer les aspects administratifs de notre vie, faire des achats, ou plus simplement pour rester en contact avec nos proches, nous sommes tous connectés tout au long de la journée. Et si Internet a facilité bien des aspects de notre vie (de la déclaration de nos impôts à une simple recherche d’informations), il est également devenu de plus en plus compliqué de protéger sa vie privée en ligne.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais surfer sur certains sites ou partager des informations personnelles sur les réseaux sociaux peut avoir des conséquences très graves. On ne compte plus les cas de licenciements pour des photos postés sur Facebook, par exemple. Mais au-delà de ce que vous pouvez maitriser en adoptant une attitude plus raisonnable en ligne, les menaces que font peser les logiciels espions et les hackers en tout genre peuvent vous exposer à l’usurpation de votre identité.

Heureusement, il existe des outils très simples pour vous aider à protéger votre vie privée sur Internet. Pour être moins vulnérable en ligne, il suffit parfois de modifier les paramétrages de vos navigateurs, ou d’installer des logiciels (souvent gratuits) qui brouilleront les pistes pouvant mener jusqu’à vous ou vous prémunieront contre d’éventuels logiciels malveillants. Voici comment vous pouvez très simplement rester anonyme en ligne.

Comment protéger sa vie privée sur Internet : commencez par adopter la bonne attitude

La première chose que vous pouvez faire pour protéger votre vie privée sur Internet, et certainement la plus simple, est d’adopter les bons réflexes lorsque vous êtes en ligne. Car préserver son anonymat ne demande parfois pas beaucoup plus qu’un peu de bon sens. Comprenez par exemple que les informations que vous partagez sur Internet seront très difficiles à effacer. En effet, une fois que vous aurez posté une photo sur les réseaux sociaux, par exemple, vous ne pourrez plus contrôler qui la copie. Et même s’il vous sera possible de vous tourner vers la CNIL ou Google pour supprimer vos données d’un site web, les copies seront tout simplement hors de votre contrôle.

Pensez donc à cette donnée, et aux dommages que ces informations pourraient vous causer à l’avenir, avant de partager quoi que ce soit en ligne. Les photos de vos soirées bien arrosées sont certainement des souvenirs que vous appréciez partager avec vos ami(e)s. Mais elles peuvent aussi vous valoir le poste de vos rêves. Car de nombreux recruteurs scrutent les profils de leurs candidats avant d’attribuer un poste stratégique.

Comment protéger sa vie privée sur Internet ?

Ayez également le réflexe de vous montrer prudent. En ligne, comme dans la vie réelle, vous ne partageriez certainement pas certaines informations personnelles ou sensibles à votre sujet à de parfaits inconnus. Appliquez le même principe aux réseaux sociaux et n’acceptez dans votre cercle d’amis que les personnes en qui vous avez confiance.

Notre dernier conseil pratique, qui relève lui aussi du bon sens, est de toujours séparer vie publique et privée. Et tout ce qui relève d’Internet est par essence même public. Gardez donc ce qui touche de près à votre intimité pour la vie réelle, et ne racontez pas n’importe quoi sur un espace où ces paroles pourront être récupérées, réinterprétées, et tournées à votre désavantage.

Configurer sa navigation

L’autre réflexe que vous devez absolument avoir pour protéger votre vie privée sur Internet est de bien configurer votre navigation. Pour commencer, vous pouvez tout simplement supprimer les cookies, des programmes fonctionnant de façon automatique afin de conserver des informations sur vos habitudes en ligne à partir de certains sites. Ce système de traçage permet notamment aux entreprises de cibler les publicités que vous verrez s’afficher à votre prochaine connexion. Pour éviter cette forme d’espionnage de vos habitudes de connexion, il suffit de désactiver les cookies, en configurant les paramètres de confidentialité de votre navigateur.

Pour continuer sur cette bonne lancée, vous pouvez également changer la configuration de votre navigation afin de vous assurer qu’elle reste bien privée. Lorsque vous surfez sur Internet à partir d’un ordinateur, ce dernier enregistrera dans un historique toutes les pages que vous avez ouverte. Seront donc stockées toutes les recherches que vous avez pu faire sur un moteur comme Google, ou même les comptes privés enregistrés. Si vous utilisez un ordinateur privé, ces informations peuvent se révéler utile à l’avenir, mais sur un appareil public ou que vous partagez (dans une bibliothèque, ou même dans le cadre de votre travail), ces informations personnelles peuvent être utilisé par des personnes indiscrètes.

Pour changer cela, il vous suffit de configurer votre connexion comme « privée » (une manipulation très simple, qui varie peu d’un navigateur à l’autre), afin de protéger vos données et éviter une éventuelle usurpation de votre identité. Autre avantage de cette petite astuce : la navigation privée vous permet de vous connecter simultanément à deux comptes différents sur la même plateforme. Ce qui peut se révéler très pratique si vous avez deux adresse mail ou deux comptes Facebook, le premier pour votre travail, et le second pour vos activités privées.

Utilisez un VPN

Une autre façon de protéger sa vie privée sur Internet, notamment lorsque l’on se connecte à un Wi-Fi public gratuit, par essence beaucoup moins protégé qu’une connexion privée, est de passer par un VPN (n’hésitez pas à consulter notre comparatif pour bien choisir son VPN). Ce logiciel qu’il vous suffira d’installer sur votre ordinateur (et qui peut être gratuit, ou payant, selon les options auxquelles vous souhaitez accéder), vous permettra de sécuriser votre connexion en créant un « tunnel » sécurisé entre le serveur auquel vous vous êtes connecté, et votre ordinateur.

L’autre particularité d’un VPN est qu’il cryptera automatiquement vos données (les rendant illisibles aux hackers et autres logiciels malveillants) et vous attribuera une nouvelle adresse IP, afin que l’on ne puisse pas remonter à votre appareil, ni localiser votre emplacement. C’est donc une solution idéale pour protéger vos données sensibles (comme vos mots de passe, ou vos identifiants bancaires) ou préserver votre anonymat auprès des autorités publiques si vous avez un penchant pour le streaming, ou que vous résidez dans un pays ou la liberté est réprimée.

N’hésitez pas à consulter tous nos articles sur les VPN.

Choisissez bien les sites sur lesquels vous allez

Pour protéger sa vie privée sur Internet, il n’y a parfois rien de plus à faire que de vérifier où vous mettez les pieds, en particulier pour certaines activités sensibles. De nombreux sites vous réclameront votre adresse mail (que cela soit pour faire un achat en ligne, ou laisser un commentaire sous un article de blog). Si donner cette information peut vous paraître inoffensif, sachez que vos données peuvent être réutiliser dans un but commercial, notamment pour mieux cibler les publicités qui s’afficheront sur votre écran et ainsi vous pousser à la consommation.

Avant de vous montrer trop généreux avec vos données, pensez à vérifier que le site sur lequel vous naviguez respecte bien la réglementation en matière d’utilisation de vos informations personnelles. S’il est basé en France, il devra par exemple être inscrit à la CNIL, une information que vous retrouverez très facilement dans les mentions légales du site. Idem pour vos emplettes en ligne : n’oubliez pas de vérifier que l’eshop en question soit bien sécurisé. Et pour plus de précautions, n’hésitez pas à consulter les avis des précédents clients sur les forums dédiés.

Changez de navigateur

Si vous désirez préserver votre anonymat en ligne, une bonne chose à savoir est que les sites dont l’adresse contiendra la mention « https » (et non le protocole « http ») sont automatiquement plus sécurisés. Et parce qu’il n’est pas toujours facile de vérifier cette donnée lorsque vous passez votre journée sur Internet, voici une astuce très simple pour n’ouvrir que des pages sur lesquelles vos données sont protégées. Il vous suffit en effet d’installer le module « Everywhere » (qui est 100 % gratuit) sur votre appareil. Vous serez alors envoyé automatiquement (et quelque soit votre navigateur) sur des sites sûrs.

Autre astuce : vous pouvez décider de passer à un navigateur plus soucieux de votre anonymat en ligne. Car s’il ne s’agit pas réellement d’une priorité (doux euphémisme) pour Google Chrome ou Internet Explorer, des navigateurs comme Dooble, DuckDuckGo, SRWae Iron ou encore Tor Browser vous permettront de vous assurer qu’aucune de vos données de connexion ne soient stockés et qu’un logiciel espion ne soit pas intégré à votre navigateur.

Installez un antivirus

Un autre outil indispensable pour protéger votre activité en ligne est bien sûr l’antivirus (lire notre comparatif des meilleurs antivirus). Son rôle principal sera évidemment d’éviter qu’un logiciel malveillant (comme les ransomware, qui bloquent l’accès à vos données privées) ne s’installe sur votre ordinateur. Mais un bon antivirus (comme Norton ou Avira), vous protégera également des logiciels espions mais aussi des keyloggers dont le but est d’intercepter vos mots de passe et donc de pirater vos comptes privés.

Comment sécuriser sa vie privée sur Internet

Les meilleurs antivirus (qui sont malheureusement payants) intégreront également une extension à votre navigateur afin de vous signaler automatiquement les pages suspectes. Les suites les plus complètes proposeront également d’autres outils intéressants pour protéger votre vie privée en ligne, comme un filtre antispam et un bon firewall.

Protégez vos données

On l’a déjà vu, il est possible de crypter vos données en passant par la connexion sécurisée d’un VPN. Mais il existe d’autres solutions pour protéger vos données et vous assurer que vos échanges restent confidentiels. Des logiciels de messagerie instantanée sécurisés (et souvent gratuits) comme AirWatch Chat, Crypocat ou encore Pidgin et Adium se chargeront ainsi de coder le contenu de vos messages afin qu’ils ne soient lisibles que pour leur destinataire. Idem pour vos courriels, dont vous pouvez crypter la teneur en utilisant des boites de messagerie sécurisée comme Cyphr, TorGuard ou encore SecureMail.

Un autre bon réflexe à prendre pour protéger vos données en ligne est de bien choisir vos mots de passe. Si beaucoup d’internautes se contentent d’utiliser le même pour l’ensemble des plateformes qu’ils utilisent, il est préférable de passer par un gestionnaire de mot de passe (qui sont souvent gratuits et disponibles en open source) afin d’en générer un unique pour les différents sites ou applications que vous pouvez utiliser. Vous n’aurez alors plus qu’à retenir celui de votre gestionnaire de mot de passe, qui se chargera de stocker tous les autres à l’abri des regards indiscrets (comme les keylogger).

Faites bien attention aux paramètres de confidentialité

Un réflexe que nous devrions tous avoir est de configurer les paramètres de confidentialité des réseaux sociaux que nous utilisons. Si, par défaut, ce que vous postez en ligne est visible pour tous les membres inscrits, il est possible de garder ces données privées en fouillant dans l’onglet « Paramètres et outils de confidentialité » de votre compte Facebook par exemple. Vous pourrez ainsi vous assurer que seules les personnes faisant partie de votre cercle d’amis puissent accéder à vos photos et ce que vous partagez sur votre mur.

Préserver sa vie privée sur les réseaux sociaux

Pensez également bien à régler les différentes options de sécurité qui ne sont pas toutes actives par défaut, notamment pour éviter que l’on puisse poster quelque chose sur votre profil sans demander votre autorisation. C’est également le seul moyen d’éviter que les photos que vous prenez avec votre téléphone ne se retrouvent pas directement dans votre album public (en désactivant la synchronisation). Et si vous voulez vraiment rester 100 % anonyme en ligne, il vous suffit de choisir un pseudonyme lorsque vous créez votre compte afin que l’on ne puisse pas vous retrouver en tapant votre nom dans le moteur de recherche du site.

Connaissez vos droits

Notre dernier conseil pour vous aider à protéger votre vie privée en ligne sera de bien connaître, et surtout faire valoir vos droits. Rien ne vous oblige par exemple à accepter les conditions générales d’un site (surtout si vous n’avez pas pris le temps de les lire). Cela vous évitera par exemple d’autoriser sans le savoir l’utilisation de vos données à des fins commerciales (comme sur certains sites de rencontre).

Et en cas de violation de votre droit à la vie privée en ligne, n’hésitez pas à vous tourner vers la CNIL qui peut vous aider à déterminer les informations qu’un site détient sur vous (et qu’il est dans l’obligation de vous partager), ou encore pour effacer certaines informations (grâce à votre droit à vous opposer).

Commenter