Pourquoi Google vous invite à désinstaller certains antivirus

Google a pris une décision radicale : bloquer les antivirus qu’ils jugent incompatibles avec son système. Le navigateur Chrome disposant désormais de son propre système de détection de menace, ce n’est pas une décision surprenante. En revanche, forcer les utilisateurs à la désinstallation de certains antivirus est un choix déroutant. Voyons pourquoi Google a pris cette décision et quelles sont les alternatives.

google bloque antivirus chrome antivirus

L’injection de code n’est plus la bienvenue sur Chrome

Google l’avait annoncé l’année dernière : l’injection de code dans les processus de Google Chrome sous Windows ne serait bientôt plus permise. Cela est dû au fait que si cet ajout de code pour apporter de nouvelles fonctionnalités (tel que des filtres, des analyses…) est mal faite, et bien Chrome bug ! C’est devenu un problème récurrent chez de nombreux utilisateurs d’antivirus ces dernières années, et la faute est donc à cette injection de code.

Désormais, les applications tierces ne devront plus modifier le code de Chrome. Les utilisateurs ont commencé à recevoir les premières alertes, les invitant à désinstaller les antivirus problématiques. Parmi eux, Avast, Bitedefender, Kaspersky, Emsisoft, AVG ou bien encore Malwarebytes. Des programmes connus et installés sur un très grand nombre de machines.

C’est donc aux développeurs de ces antivirus de réagir, en désactivant ces ajouts de codes et en trouvant une façon adaptée aux règles de Google pour dénicher les menaces sur les ordinateurs. Certains ont bien entendu réagi rapidement pour ne pas devenir obsolètes.

N’hesitez pas à consulter notre comparatif des meilleurs antivirus 2018.

Les antivirus autorisés sous forme d’extensions Google Chrome

Si les éditeurs d’antivirus acceptent de créer une extension Chrome, alors le souci n’en est plus un. Avast et Malwarebytes ont déjà passé le cap, et il est donc possible de les utiliser sous cette forme.

De plus, sachez que vous ne resterez pas sans défense, puisque Google s’est doté d’un système antivirus intégré a Chrome, qui détecte et bloque les menaces en provenance des sites visités ainsi que les malwares ou autres logiciels dangereux pour votre appareil.

Pour le moment, Google a préféré lister les applications incompatibles et les bloquer par mesure de prévention, car le navigateur n’est pas capable pour le moment de déterminer si l’injection de code est nocive ou non pour le système. Du coup, ce sera à vous de faire le tri. Il faut bien comprendre que certains des logiciels ciblés sont utiles à la protection de votre machine. De ce fait, ce sera à vous de juger si quelques petits crash intempestifs valent la peine de mettre en péril votre navigation. A force d’usage, vous déciderez si c’est raisonnable ou non.

extension antivirus chrome

Pour l’usager, quelles différences ?

Pour le moment, ce blocage des antivirus est encore partiel, et tous les utilisateurs ne reçoivent pas encore les messages d’alertes. Ce sera toutefois le cas dès janvier 2019. Vous avez donc quelques mois pour prendre les mesures adéquates, en installant des antivirus qui respectent les règles de Google ou les extensions autorisées.

Il y aura bien sur quelques exceptions, notamment pour les logiciels de Microsoft et pour les programmes obligatoires au bon fonctionnement de votre PC, ainsi que pour les logiciels de saisie qui permettent, via l’injection de code, d’intégrer de nouveaux caractères (japonais, chinois, etc.) Pour les autres, susceptibles de créer des bugs ou de faire planter votre appareil, plus de tolérance !

Au final, une telle décision devrait satisfaire tout le monde. Les éditeurs de logiciels vont devoir cravacher un peu pour modifier les méthodes de contrôle de leur programme, mais cela devrait amener à une navigation plus fluide et à une sécurité plus élevée dans le futur.

Source : 01net.com

Commenter