Qu’est ce qu’un VPN : comment ça fonctionne et pourquoi l’utiliser ?

Autrefois réservé aux grandes entreprises, le VPN est devenu ces dernières années un outil très prisé des internautes, qui se préoccupent de plus en plus de leur sécurité et anonymat en ligne. Pourtant, tout le monde ne connait pas les avantages (mais aussi les inconvénients) que peut représenter un réseau virtuel privé pour un utilisateur lambda. Et si vous tombez sur cet article parce que vous avez découvert que ce type de serveurs Internet pouvait vous permettre d’accéder au catalogue US de Netflix, sachez qu’un VPN a d’autres utilités qui pourraient vous intéresser.

Dans cet article, nous allons donc vous expliquer ce qu’est un VPN (virtual private network, en anglais) et comment il fonctionne. Nous reviendrons ensuite sur ses différents usages, et les types de fournisseurs vers lesquels vous pouvez vous tourner.

Un VPN, concrètement c’est quoi ?

Pour commencer à répondre à votre question « qu’est ce qu’un VPN », il faut commencer par préciser que cet acronyme signifie réseau privé virtuel en anglais. Il s’agit en réalité d’une extension de réseaux locaux dont le but est de préserver sa sécurité en établissant une interconnexion entre eux via un « tunnel ».

Un VPN utilise donc votre connexion Internet comme support de transmission en se basant sur un protocole de tunneling, qui va encapsuler vos données pour les chiffrer et les rendre donc théoriquement indéchiffrable par votre fournisseur d’accès Internet, votre gouvernement, ou d’éventuels hackers. Le terme de VPN désignera ainsi ce réseau artificiel permettant de relier deux réseaux en passant non pas par une liaison potentiellement dangereuse (Internet), mais pas un support privé, dont seul votre ordinateur et le VPN en question pourront déchiffrer les données.

Le VPN et la transmission des données

Grâce à cette liaison sécurisée, votre VPN va se charger de la transmission de vos données via :

  • l’authentification des interlocuteurs de deux réseaux locaux ;
  • le chiffrement de vos données (via des protocoles de cryptage comme OpenVPN, IPSec ou PPTP), les rendant inutilisables par un autre tier en dehors de vous-même et de votre fournisseur de VPN.

Résultat : vous pouvez rester 100 % anonyme lorsque vous surfez sur Internet et ne laissez aucune trace sur les sites que vous visitez.

Comment fonctionne un Réseau Virtuel Privé

Le but d’un VPN est donc de recréer une connexion complètement sûre afin que ni votre fournisseur d’accès à Internet, ni les sites que vous visitez ne puissent vous identifier (à partir de votre adresse IP). En effet, vous ne vous connectez plus à Internet en utilisant votre propre adresse IP, mais celle qui vous ait fourni par votre VPN.

La seule information à laquelle ils auront accès est en réalité l’endroit dans lequel se trouve votre fournisseur de VPN (qui peut être localisé à des milliers de kilomètres de votre ordinateur). C’est pourquoi on conseille aux utilisateurs de consulter la liste des pays dans lesquels votre fournisseur dispose de serveurs VPN.

En ce sens, il faut distinguer la technologie du prestataire, qui met à votre disposition ces réseaux virtuels privés, à raison (pour les meilleurs) de près de 1 500 points d’accès répartis dans une centaine de pays, aussi bien en Europe, qu’aux Etats-Unis, en Afrique ou en Asie.

En vous donnant une nouvelle adresse IP (souvent unique à chaque utilisateur du VPN, parfois même « jetable) et en cryptant vos données personnelles (ce qui est particulièrement intéressant si vous vous connectez via un réseau ouvert), un VPN rend quasiment impossible à tout tiers d’intercepter votre activité sur le net.

Modélisons le VPN

Si vous avez encore des difficultés à comprendre qu’est ce qu’un VPN, le mieux est de modéliser son fonctionnement.

Concrètement : un VPN recrée une connexion Internet complètement sûre en utilisant un cryptage AES de 256 bits. Cela permet de dissimuler l’endroit depuis lequel vous vous connectez, votre adresse IP (et donc votre identité), aussi bien à votre FAI (fournisseur d’accès Internet) qu’au site sur lequel vous vous trouvez.

Et parce que les images sont plus parlantes que les mots, voici un schéma qui vous présentera ce qu’est un VPN et comment il fonctionne.

Qu'est ce qu'un VPN et comment ça fonctionne ?

Comment se connecter à un VPN ?

Passons maintenant à l’utilisation pratique que vous allez faire de votre VPN. Maintenant que vous comprenez un peu mieux son fonctionnement, comment votre fournisseur peut-il vous permettre de vous connecter à Internet via un réseau entièrement sécurisé ?

  • La première solution consiste à installer un logiciel sur votre ordinateur. A partir de ce « client », vous aurez la possibilité de choisir le serveur (et sa localisation) qui répond le mieux à vos besoins (aux Etats Unis si vous désirez accéder à Netflix USA, par exemple). Certains VPN proposent même les serveurs qu’ils considérent le plus pertinent en se basant sur vos précédentes connexions ;
  • Dernière option (mais pas forcément la plus courante), un boitier à installer directement sur votre routeur (qui fonctionnera un peu comme un boitier VPN serveur). C’est une bonne alternative si vous avez besoin de protéger plusieurs appareils connectés à partir du même réseau Wifi. Mais cela demande un peu de connaissances techniques pour la configuration.

Faut-il choisir un boitier VPN ?

Le système de token

Si vous utilisez un logiciel client, vous devrez généralement renseigner votre identifiant mot de passe pour confirmer votre identité. Mais les VPN les plus soucieux de protéger votre anonymat ne proposeront pas de système de log, mais plutôt une authentification via des tockens.

Ces « jetons » virtuels (sous forme de logiciels installés sur votre appareil) ou réels (généralement un boitier) vont vous permettre de confirmer votre identité (grâce à un mot de passe unique qui change régulièrement), sans relier votre compte VPN à une adresse mail qui pourrait vous identifier. Certains VPN ont un double système d’authentification et vous demanderont à la fois votre identifiant et un token.

Quelle est la différence avec un proxy ?

Pour ceux qui s’y connaissent un peu plus en cybersécurité, le fonctionnement d’un VPN peut sembler relativement proche de celui d’un proxy. Typiquement, votre VPN va crypter votre connexion Internet de sorte que toutes ses applications ou périphériques connectés n’envoient que des informations chiffrées et illisibles pour une personne autre que votre fournisseur VPN.

Faut-il choisir un VPN ou un proxy ?

Le poxy fonctionne un peu sur le même principe, à la différence qu’il vous contraindra à configurer vous-même certaines de vos applications (à commencer par votre navigateur). L’autre problème des proxy a trait à l’utilisation que nous avons tendance à en faire. En effet, la majorité des internautes passent par des proxy gratuits dont ils ne connaissent pas l’origine (souvent russe ou chinoise) ni l’utilisation qui est faite de leurs données. Car il faut savoir que beaucoup de ces fournisseurs gratuits sauvegardent vos journaux de navigation et les revendent, souvent à des fins illégales. Un VPN sera donc plus sûr qu’un proxy.

VPN vs Proxy

Parmi les autres avantages du VPN sur le proxy, on peut citer :

  • la compatibilité avec les appli et les jeux en ligne ;
  • la compatibilité avec les appareils mobiles (portables et tablettes) ;
  • la protection contre les hackers et les logiciels malveillants (de types fishing) ;
  • la possibilité de lire des films en streaming et hd de manière fluide ;
  • connecter plusieurs appareils à un même serveur protégé ;

Un VPN est donc une solution plus sûre et plus durable que le proxy, même s’il faudra y mettre le cout (qui dépasse rarement 10 euros par mois).

Pourquoi utiliser un VPN ?

Intéressons-nous maintenant aux raisons qui peuvent pousser un internaute à passer par un VPN pour se connecter à Internet.

A lire aussi : Est-il légal d’utiliser un VPN ?

La sécurité

Longtemps réservée aux entreprises, cette technologie avait pour principale mission de sécuriser des données sensibles (notamment les informations échangéeas en continu par les employés via mails) en les cryptant. C’était donc un moyen très efficace de se prémunir des hackers en instaurant une sécurité maximale autour de tout éventuel transfert de données par Internet.

Pour les internautes lambda, cette sécurité est également intéressante pour vous prémunir d’éventuels hackers (notamment quand vous vous connectez au portail en ligne de votre banque). Plus généralement, nous sommes de plus en plus les victimes du vol de nos données privées, et de marketing en ligne agressif basé sur nos habitudes de navigation. Passer par un VPN vous permet donc de préserver votre anonymat, avec tous les avatanges que cela présente.

Contourner les limitations géographiques

Mais un VPN est également utile pour un utilisateur privé, notamment pour un usage beaucoup plus ludique. Prenons un exemple très simple. Vous voyagez souvent mais aimez continuer de regarder les programmes télévisés français sur les sites de replay à la demande.

Malheureusement, votre adresse IP ne sera plus la même à l’étranger, et vous ne pourrez donc plus accéder à ces sites. C’est là qu’intervient un VPN, puisqu’il va vous permettre de vous reconnecter à un serveur en France, et donc d’accéder au contenu de votre choix, peu importe où vous vous trouvez. quand ce denier est à l’étranger

Mais cette restriction géographique ne se limite pas au replay et aux sites de VOD (comme Netflix, qui ne propose pas le même contenu selon le pays dans lequel vous vous trouvez). Certains gouvernements, notamment la Chine, empêchent en effet leurs citoyens d’accéder à certaines plateformes (comme les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Snapchat ou Twitter). Se connecter via un VPN permettra donc de contourner cette limitation en obtenant une adresse IP étrangère.

Le téléchargement/Torrent

Pour finir, le VPN est un outil très précieux pour les fans de Torrent ou P2P. En effet, la plupart de ces plateformes ne dissimulent pas votre adresse IP, ce qui vous rend la cible potentielle d’Hadopi.

Le cryptage AES 256 bits que vous offre un VPN vous permettra de rester complètement anonyme. Et donc de ne pas avoir à craindre la fameuse lettre d’Hadopi.

Nous vous rappelons que le piratage est puni par la loi et que vous n’avez le droit de télécharger que des oeuvres dont vous avez acheté l’original.

Qu’est ce qu’un VPN : ses limites

Pour autant, les VPN ne sont pas des outils magiques et même les meilleurs réseaux virtuels privés présentent des limites. Car lorsque vous utilisez le serveur fourni par votre VPN pour protéger votre connexion, vous déplacez la confiance que vous aviez mise entre les mains de votre FAI dans celles de votre fournisseur de VPN. En effet, si vos données sont cryptées à l’aide d’un protocole de chiffrage, ce dernier sera en mesure de les déchiffrer, et donc de connaître votre activité en ligne.

Dans le pire des scénarios, rien ne l’empêcherait en théorie de les utiliser (pour en tirer profit en les revendant ou vous espionner). Mais plus concrètement, les VPN ne sont pas au-dessus des lois. La législation « d’exception » mise en place avec la recrudescence du terrorisme autorise en théorie les gouvernements à demander d’accéder à vos journaux de connexion (qui sont souvent conservés pendant un certain laps de temps par votre VPN). Et ce dernier sera théoriquement obligé d’accéder à cette requête.

Attention donc à rester vigilant, notamment dans le choix de fournisseur que vous allez faire. En effet, il est important de bien lire les clauses de confidentialités de votre VPN avant de prendre un abonnement. Certains s’engagent en effet à ne conserver aucun log et vous permettent même de régler par Bitcoin (et donc de conserver votre anonymat, même auprès de votre équipe.

Autre limite importante des VPN : ils ont tous tendance à ralentir votre connexion. Bien sûr, cet impact sera moindre en fonction du fournisseur que vous choisirez. Faites donc bien attention à ce point, surtout si vous avez choisi de passer par un VPN pour télécharger en toute sécurité, ou regarder des séries sur Netflix !

Faut-il choisir un VPN gratuit ou payant ?

Pour finir cet article qui devrait avoir répondu à votre question « qu’est ce qu’un VPN », je voulais répondre à une question que beaucoup d’entre vous se posent. Faut-il passer par un VPN gratuit ou payant ? Et quelles sont les principales différences en matière de services offerts et sécurité entre les deux. Certains sont plus fiables que d’autres. Mais de manière générale, il faudra passer par un VPN payant (sous forme d’abonnement, sur un ou plusieurs mois) pour jouir d’une protection optimale.

Faut-il choisir un VPN gratuit ou payant ?

En effet, en passant par une solution payante, vous êtes sûr que :

  • vos données sont bien sécurisées (certains VPN gratuits peuvent en effet revendre ou utiliser vos données de connexion à des fins illicites) ;
  • votre connexion sera suffisamment rapide pour ne pas noter la présence du VPN et assez fiable pour ne pas se déconnecter trop régulièrement ;
  • votre connexion sera illimitée (ce qui n’est jamais le cas avec un VPN gratuit) et que vous aurez suffisamment de bande passante pour surfer librement sur Internet (les VPN gratuits limitant le plus souvent votre trafic à 500 MB par mois) ;
  • vous n’aurez pas besoin de configurer votre VPN pour avoir une connexion sécurisée.

Bref, comme pour toute chose, la qualité a un prix (et votre sécurité sur Internet le mérite bien). Sachez cependant qu’en prenant un abonnement sur plusieurs mois, vous bénéficierez le plus souvent de réduction. De plus, de nombreux fournisseurs proposent un test gratuit de leur solution (donnant parfois accès à toutes les fonctionnalités offertes aux membres payants), comme Cyberghost par exemple. Un bon moyen de déterminer s’il s’agit du bon VPN pour vous.

Commenter