Surfshark avis : ce VPN est-il vraiment efficace ?

SurfShark fait partie des petits nouveaux du monde des VPN dont tout le monde parle. Vous attendiez donc certainement notre avis à son sujet. Ce fournisseur, qui est basé aux Iles Vierges Britanniques qui est l’une des meilleures juridictions au monde pour les sociétés VPN, a en effet beaucoup à proposer à ses utilisateurs.

En surface, le service semble être une assez bonne affaire : il offre des protocoles de tunneling sécurisés tels que IKEv2 et OpenVPN, plus de 800 serveurs de 50 pays et une bande passante de torrent illimitée sur un nombre illimité d’appareils connectés simultanément.

Mais est-ce assez rapide ? Quelle est la qualité de leur support client? Débloquent-ils Netflix et autorisent-ils le P2P?

Le fait qu’il s’agisse d’un VPN très récent induit qu’il présente de nombreuses failles. Et qu’il ne soit donc pas encore aux niveaux de solution mieux pensées comme Cyberghost (voir notre test complet) ou Express VPN (comme le confirme notre avis).

Néanmoins, ce n’est pas une raison pour ne pas lui laisser sa chance. Pour en savoir plus, continuez à lire notre avis du VPN Surfshark.

7.8 Score total
Surshark

Ce nouveau VPN est très prometteur en terme de respect de votre anonymat, de performances et sécurité. Mais il lui manque encore quelques fonctionnalités et un réseau de serveurs plus étendu.

Tarifs
8.5
Vitesse
7
Fiabilité
8
Support
7.5
POUR
  • Ses tarifs abordables
  • Sa politique de 0 logs
  • Compatible avec P2P et Netflix
CONTRE
  • Peu de fonctionnalités
  • Un petit réseau de serveurs
Ajouter votre avis

Présentation de Surfshark

Surfshark est un VPN très récent, et donc encore modeste.

Quelles sont les fonctionnalités proposées par Surshark ?

Mais vous avez certainement déjà entendu l’adage : la taille n’est pas importante. Ce que l’on attend d’un VPN, c’est avant tout de proposer de bonnes fonctionnalités. Mais surtout de disposer d’un réseau de serveurs solides. Dans le cas de SurfShark, vous pourrez compter sur plus de 800 serveurs répartis dans 50 pays. Autre point important, ce jeune VPN est disponible à la fois sur iOS, Android, Mac et Windows. Et vous permettra de vous connecter autant de fois que vous le désirez en simultané.

Vous pourrez aussi bloquer certaines URL (comme celles des publicités), faire du P2P et compter sur une assistance disponible 24 heures sur 24. Mais nous nous attarderons sur l’ensemble de ces points un peu plus tard.

Quelles sont ses performances en matière de sécurité et confidentialité ?

Ce que l’on attend avant tout d’un VPN, c’est qu’il sécurise notre connexion. Ses performances en matière de cybersécurité et de confidentialité sont donc les deux points sur lesquels notre jugement sera le plus implacable.

Commençons par les techniques de chiffrement proposées par SurfShark. Elles sont globalement assez performantes, mais peuvent surprendre si vous avez l’habitude d’utiliser des VPN plus classiques. Vous pourrez par exemple utiliser le cryptage AES 256 GCM, qui fonctionne sur le même principe que le CBC.

La différence se fera cependant au niveau de la vitesse de connexion. Mais encore une fois, on en reparlera un peu plus bas. Sachez simplement qu’avec le protocole GCM, vous envoyez un code MAC aux sites que vous visitez afin de chiffrer vos données de connexion. Elles seront en plus cryptées, ce qui permet de booster le temps de latence, et d’éviter que votre VPN ne ralentisse votre connexion.

Est-on protégé contre les fuites ?

Pour savoir si un VPN est réellement efficace, il faut le mettre à l’épreuve. Dans le cadre de notre test, nous avons donc surveillé les éventuels fuites DNS, IPv6 et Web RTC. Bonne nouvelle, il n’y a eu aucune perte de nos données avec SurfShark.

Le VPN propose en effet une protection contre ces fuites, ainsi qu’un DNS privé qui est systématiquement intégré à ses serveurs. Si vous n’avez aucune idée de ce dont nous parlons, il s’agit d’un bouclier efficace pour protéger vos données personnelles, que cela soit des hackers ou de votre propre gouvernement, fournisseur d’accès internet etc.

Nous avons par contre été un peu déçu par les performances de SurfShark en matière de protocoles. C’est un grand classique chez les nouveaux fournisseurs, qui proposent rarement plus de 2 protocoles. En l’occurrence, vous aurez le choix entre OpenVPN et IKEv2 et aucun de ces deux protocoles ne permet de percer le pare-feu de leur gouvernement.

Pour être honnête, vous n’avez pas vraiment besoin de plus que cela de nos jours. Les deux protocoles sont sécurisés, rapides et vous aideront à vous connecter à partir de presque toutes les plateformes. Les applications Android et iOS utilisent IKEv2, ce qui est une option extrêmement raisonnable car il ne consomme pas autant de ressources que le protocole OpenVPN.

De plus, IKEv2 est conçu pour rétablir automatiquement la connexion après toute interruption. Par conséquent, vous resterez toujours connecté et en sécurité même lorsque votre smartphone bascule entre le Wi-Fi et le réseau mobile.

Les clients Mac et Windows vous permettent de choisir lequel des deux protocoles disponibles vous préférez. Si vous choisissez le protocole OpenVPN, vous pouvez également choisir entre les protocoles de couche de transport TCP ou UDP.

Une option supplémentaire existe si vous êtes suffisamment à l’aise pour effectuer une petite configuration manuelle au lieu d’utiliser l’application cliente. Surfshark permet aux utilisateurs d’Android d’effectuer une configuration manuelle d’OpenVPN.

En termes de chiffrement, le VPN utilise un chiffrement AES-256-GCM de qualité militaire avec des signatures SHA-512, ce qui est pratiquement inviolable. En outre, l’AES-256-GSM a un petit avantage sur l’AES-256-CBC adopté par la plupart des autres sociétés.

Pour un cryptage plus rapide, il est livré avec une authentification intégrée.

Suis-je protégé de mon propre VPN ?

Avant de mettre sa cybersécurité dans les mains d’un parfait inconnu, encore faut-il se demander si nous pouvons réellement lui faire confiance. Première bonne nouvelle : Étant donné que Surfshark est basé dans les îles Vierges britanniques, il ne relève pas de la juridiction des 14 eyes. De ce fait, l’entreprise ne peut jamais être contrainte par une autorité à partager les données de ses clients.

Il n’y a aucune raison de s’inquiéter de la surveillance de vos données personnelles, car l’entreprise est explicite quant à sa politique de non-journalisation. Selon la politique de confidentialité de l’entreprise, il ne «recueille pas les adresses IP, l’historique de navigation, les informations de session, la bande passante utilisée, les horodatages de connexion, le trafic réseau et autres données similaires».

Grâce à cette approche, il n’y aurait aucune donnée personnelle des utilisateurs à communiquer même si l’entreprise était contrainte de renoncer aux données de ses utilisateurs. Lors de votre inscription, il vous sera demandé de fournir une adresse e-mail, qui sera elle stockée. Cependant, vous pouvez utiliser un e-mail dédié uniquement à cet usage et utiliser la crypto-monnaie pour le paiement de votre abonnement si vous ne voulez laisser aucune trace de votre inscription.

Bien sûr, SurfShark collecte vos informations de facturation et votre adresse e-mail lorsque vous ouvrez un compte. Au-delà de cela, l’entreprise ne sait plus rien de ce que vous faites avec son service.

Bien que le fournisseur collecte des données anonymes telles que la fréquence d’utilisation de ses services, des données de performances agrégées, des tentatives de connexion infructueuses et des rapports d’erreur, aucune de ces informations ne peut être attribuée à des individus ou à des comptes. Il ne conserve ces données techniques qu’à des fins de diagnostic et d’amélioration de leurs performances.

Malheureusement, les serveurs Surfshark utilisent des adresses IP statiques, ce qui signifie que vous aurez la même adresse IP chaque fois que vous vous connecterez au même serveur.

Les fonctionnalités de Surfshark

Intéressons-nous ensuite aux différentes fonctionnalités qui sont proposées par SurfShark. Voici, en gros, ce que vous devez retenir :

  • la fonction Kill Switch est disponible ;
  • le mode No Log est activé par défaut ;
  • les serveurs sont optimisés pour faciliter le P2P ;
  • vous pourrez compter sur un bloqueur de publicité ;
  • le mode Whitelister permet d’activer ou désactiver votre VPN en fonction de la page que vous consultez ;
  • vous pourrez vous connecter simultanément avec SurfShark autant de fois que vous le désirez.
  • Mode camouflage – cela garantit que même votre FAI ne saura pas que vous utilisez un VPN.
  • Compatibilité du routeur – le VPN est compatible avec votre routeur mais il doit prendre en charge OpenVPN.
  • Compatible TOR – si vous voulez aller plus loin dans votre vie privée, Surfshark autorise l’utilisation d’un réseau TOR avec son propre service.

On peut donc voir que SurfShark propose l’essentiel de ce que l’on est en droit d’attendre un VPN. La fonction Killswitch, en particulier, permet de renforcer votre sécurité, et d’éviter les risques de piratage. Donc même si votre connexion à SurfShark est coupée, vous serez protégé en coupant votre connexion Internet automatiquement.

SurfShark avis : quelles sont les fonctionnalités proposées par ce VPN ?

La possibilité de faire du P2P est également un gros plus. Et SurfShark n’est pas encore bloqué par Netflix, ce qui en intéressera plus d’un. Par contre, des fonctionnalités plus avancées comme le contrôle parental, par exemple, font encore défaut. Mais encore une fois, c’est l’inconvénient des nouveaux fournisseurs.

La vitesse de connexion de Surfshark

Autre point crucial avant de s’abonner à un VPN : ces performances en matière de vitesse de connexion. En effet, si votre sécurité en ligne est un point très important, encore faut-il que vous puissiez surfer relativement sans encombre.

Le compromis entre vitesse et sécurité est parfois difficile à trouver pour les VPN, et c’est pour cela que les méthodes de cryptage qu’ils utilisent sont très importants. Pour évaluer SurfShark sur ce point, nous avons commencé par le tester en se connectant à un réseau français (donc local, dans notre cas). En l’occurrence, il était pratiquement impossible de faire la différence, même en chargeant ou téléchargeant des fichiers assez lourd.

Dans tous les cas, SurfShark vous propose généralement de passer à un autre serveur si votre vitesse de connexion n’est pas optimale. Idem lorsque nous avons testé ses performances en matière de PING. Il faut savoir que SurfShark a beaucoup travaillé en quelques mois seulement pour étoffer son réseau de serveurs. Et surtout en proposer un maximum aux Etats-Unis, pour ses clients souhaitant utiliser Netflix, par exemple.

Selon notre test, le VPN a un ping suffisant pour utiliser Netflix. Par contre, votre connexion ne sera peut-être pas parfaite si vous passez en 4K. Mais pour la grande majorité des utilisateurs, ses performances seront largement suffisantes.

Simplicité d’utilisation et qualité de l’interface

Nous nous sommes également attardé sur la facilité d’utilisation de l’application mobile développée par SurfShark. Mais aussi de son logiciel pour PC. Pour vous la faire simple, nous avons réellement apprécié son interface. Elle est très intuitive, et permet même aux novices en la matière d’utiliser de manière optimale leur VPN.

Donc même si vous n’avez aucune connaissance en cybersécurité, vous vous y retrouverez très facilement dans les différentes fonctionnalités. Et le paramétrage par défaut sera largement suffisant pour assurer votre sécurité et votre anonymat.

De plus, le programme en question est relativement léger et l’extension facile à intégrer à votre navigateur. Ce qui fait que vous ne devriez même pas sentir la présence du VPN. Un bon point pour SurfShark donc.

Tarifs et support client

Un service performant a forcément un prix. Nous vous avertissons régulièrement sur Gridbus des dangers des VPN gratuits. En effet, si vous ne payez pas le produit, c’est que le produit… c’est vous. En l’occurrence, SurfShack est payant, ce qui en décevra plus d’un, mais rassurera les autres.

Le montant de l’abonnement reste cependant très compétitif. Et bien en-dessous de ses concurrents. Il y a fort à parier qu’il s’agisse d’une stratégie marketing du fournisseur et que les prix finissent par augmenter avec le temps. Mais en attendant, on aurait tort de s’en priver.

Surfshark tarifs : combien coûte un abonnement ?

De manière classique, les tarifs sont dégressifs selon la durée de votre engagement. Sur 2 ans, vous payerez donc moins de 2 euros. Tandis qu’un abonnement d’un mois seulement vous coûtera un peu plus de 10 euros. Dans tous les cas, il s’agit de tarifs très abordables. Et si vous préférez tester avant de vous engager aussi longtemps, vous pouvez tout simplement tirer parti de la garantie « Satisfait ou Remboursé ». En effet, Surfshark annonce une garantie de remboursement de 30 jours. Cela vous donne amplement le temps de tester le service et de savoir si vous souhaitez continuer d’utiliser ce VPN.

Autre bonne nouvelle, vous pourrez payer par carte bancaire, mais aussi PayPal et crypto-monnaies.

Le support client de SurfShark lui non plus ne nous a pas déçu. Le VPN propose en effet différents supports d’assistance, comme un centre d’aide sur son site, des tutoriels pour débloquer les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer. Mais surtout un chat disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Pour les plus novices, vous pourrez même compter sur un centre d’apprentissage qui vous aidera à faire vos premiers pas avec le VPN.

Verdict : faut-il utiliser Surfshark ?

Surfshark excelle dans de nombreux domaines, comma la vitesse de connexion, les protocoles de sécurité, ou les fonctionnalités offertes. Leur support de chat en direct est utile et réactif, leurs vitesses sont excellentes, l’application VPN Surfshark est élégante et se connecte rapidement et enfin, le prix que vous payez pour un abonnement de deux ans est assez bon marché.

Nous recommandons donc SurfShark à tous ceux qui recherchent un moyen efficace de surfer en toute confidentialité, sans pour autant se ruiner. Par contre, il manque encore un certain nombre de fonctionnalités à SurfShark pour qu’il puisse réellement surfer dans la cours des grands et se placer dans le classement des meilleurs VPN. Si vous cherchez une solution plus complète, nous vous invitons donc à vous tourner vers des VPN plus expérimentés comme Cyberghost ou Express VPN, par exemple.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Votre score total