Tor browser : avis et test complet du navigateur pour rester anonyme en ligne

Le principe du navigateur Tor Browser est plutôt simple, mais convaincant pour tous les internautes souhaitant préserver leur anonymat sur Internet. Tor Browser vous permettra en effet d’utiliser une version légèrement modifiée d’un navigateur classique que vous avez certainement déjà utilisé (Mozilla Firefox) en étant connecté au réseau sécurisé Tor. La particularité de ce réseau de serveurs répartis à travers le monde est qu’il vous permet de masquer votre identité, et donc de protéger votre vie privée lorsque vous êtes connecté à Internet.

Très utilisé par ceux et celles qui téléchargent des fichiers, Tor Browser a la particularité d’être gratuit et de ne nécessiter aucune inscription ni identification (grâce à sa politique de « no log »). C’est donc un outil particulièrement populaire à travers le monde, et en particulier dans les pays où la censure limite considérablement la liberté. Mais cet outil est-il réellement efficace ? Et surtout peut-il se substituer à un traditionnel VPN, qui techniquement, vous offrira des services similaires ? Nous répondons à toutes ces questions dans ce test complet et avis détaillé de Tor Browser.

Comment fonctionne Tor Browser

Pour la petite histoire, Tor Browser a été développé par la Marine américaine dans le but de rendre les communications stratégiques du gouvernement indéchiffrables par les forces ennemies. Aujourd’hui, Tor Browser est géré par une organisation à but non lucratif chargé de développer des outils de confidentialité plus performants à destination des utilisateurs privés. Désormais, son objectif est de préserver votre anonymat lorsque vous surfez sur Internet en faisant passer votre communication sur plusieurs serveurs Tor, en l’occurrence les ordinateurs des autres utilisateurs de ce navigateur.

comment foncitonne TOR

Tor est également un portail d’accès vers le Deep et Dark Web, soit les sites Internet auxquels vous ne pourriez normalement pas accéder par un moteur de recherche classique (comme Google). La plupart sont des sites réservés à un usage illégal (notamment le trafic de drogues, ou d’armes). Mais c’est aussi un outil très utilisé des activistes et journalistes qui l’utilisent pour contourner les restrictions imposées par certains pays, mais aussi contourner la censure. On dit par exemple que le lanceur d’alerte Edward Snowden a utilisé Tor Browser pour faire filtrer les informations qu’il avait recueilli en travaillant à la NSA.

Techniquement, tor va se charger de rassembler vos données en les cryptant par paquet avant que vous n’ayez accès à son réseau. L’en-tête de ces paquets sera ensuite supprimé afin que les données sensibles qu’il permettrait de communiquer ne soit accessible ni de votre fournisseur d’accès Internet, ou votre gouvernement. Une fois que vos informations seront totalement cryptées, Tor Browser les enverra par paquet à différents serveurs (ou relais), quis seront chargés de les recrypter et de les envoyer à un nouveau relai de façon complètement hasardeuse. C’est ce principe qui permet de créer différentes couches de cryptages, rendant vos données complètement indéchiffrables, et donnant son nom à Tor (tiré du terme ognon, en anglais).

Installation de Tor Browser

Pour utiliser Tor Browser pour naviguer sur Internet, il vous suffira de télécharger et installer le navigateur sur votre ordinateur, qui remplacera par exemple Chrome, Internet Explorer ou encore Firefox. Vous pourrez choisir de vous connecter directement en passant par le navigateur Tor (et son réseau de serveurs), ou de configurer vous-même les proxys avant de surfer sur Internet. Cette seconde option sera nécessaire si vous couplez Tor à un VPN (ce que nous verrons plus tard dans cet article) ou si vous pensez que votre connexion est surveillée ou limitée.

Une autre précaution à prendre si vous utilisez Tor Browser est de vous limiter aux sites utilisant le protocole HTTPS et non HTTP. Car si Tor crypte les données sur son propre réseau, il est techniquement incapable de le faire pour les données externes. Vous serez donc vulnérable si votre trafic touche un nœud de sortie, qui ne sera en effet pas cryptée. Pour bien protéger votre connexion, on peut également vous conseiller d’installer le plugin HTTPS Everywhere.

TOR est-il fiable ?

Après notre test complet de Tor Browser, il est également déconseillé de passer par un site de P2P, vos fichiers risquant également d’être bloqué dans les nœuds de sortie de ce type de plateforme. L’autre problème que vous rencontrerez est que la connexion des autres utilisateurs de Tor sera ralentie et que votre anonymat peut être en danger puisque votre adresse IP peut être envoyé aux trackers de BitTorrent.

A lire aussi : comment cacher son adresse IP

Tor browser avis : un outil très simple d’utilisation

Passons maintenant à l’utilisation pratique de Tor Browser et de notre avis sur notre expérience avec ce navigateur. Composé de plusieurs applications qui vous permettront de vous connecter au réseau Tor, vous ne risquez pas d’être dérouté sur ce navigateur puisqu’il ressemble à s’y méprendre à Mozilla firefox. Quelques petits détails peuvent néanmoins vous déranger, notamment l’absence de plug-ins (qui pourraient nuire à votre anonymat en ligne, notamment pour les connexions Flash ou Java). C’est un petit inconvénient que vous devrez accepter si vous souhaitez préserver votre vie privée sur Internet.

Cependant, Tor Browser reste un outil très simple d’utilisation, puisque vous n’aurez pas besoin d’autorisation pour l’installer ou pour l’utiliser. La connexion au réseau des serveurs de Tor se fait d’ailleurs en un seul clic. Autre avantage : vous aurez également la possibilité de déplacer le dossier d’installation sur votre disque dur, et même sur une clé externe.

Un navigateur en constante amélioration

Le premier hic que l’on peut trouver à l’utilisation de Tor Browser est le ralentissement, assez aléatoire, de notre connexion. La vitesse varie en effet selon votre connexion, mais aussi en fonction des nœuds du réseau auquel vous êtes connecté C’est d’ailleurs un point sur lequel ses équipes travaillent actuellement.

Peut-on surfer anonymement avec tor ?

La bonne méthode pour juguler cet inconvénient est de régler les options de votre navigateur vous-même (ce que tous les utilisateurs, en particulier les débutants, ne seront pas en mesure de faire). Plus vous choisirez un niveau de sécurité élevé, plus les restrictions seront importantes et l’ouverture de certaines pages ou même le visionnage de vidéos sera compliqué. A vous de trouver un équilibre entre confidentialité et rapidité.

Notre avis : une protection qui laisse encore à désirer

Même si Tor Browser reste très simple à installer et utiliser, le principal intérêt d’avoir recours à ce navigateur est la protection qu’il vous offre. L’inconvénient est que côté performance, Tor laisse un peu à désirer. Son système de fonctionnement qui consiste à passer par plusieurs relais pour crypter vos données, votre connexion sera considérablement ralentie (ce que l’on a déjà vu). Par exemple, il nous a été parfois impossible d’ouvrir une simple vidéo.

Comment installer TOR

Mais ce qui est encore plus gênant est que Tor n’est pas à 100 % efficace et que vous resterez en partie vulnérable à l’espionnage de tiers (les hackers considèrent même qu’il s’agit d’un réseau très facile à pirater). Et même si votre gouvernement ne peut pas accéder à votre connexion, il lui sera très facile de voir que vous passez par Tor Browser lorsque vous vous connectez à Internet.

Compléter Tor avec un VPN

Le meilleur moyen de rendre votre connexion à 100 % privée est de coupler Tor Browser à un VPN. Encore une fois, la configuration de votre connexion sera relativement complexe car selon que vous passez par un VPN pour ouvrir Tor ou au contraire par Tor pour vous connecter via votre VPN, la démarche sera complètement différente. Autant dire que cela ne sera définitivement pas à la portée d’un utilisateur débutant. Autre point non négligeable, Tor et les VPN étant connu pour ralentir votre connexion, leur utilisation combinée aura un effet désastreux sur sa rapidité.

Dans le premier cas, votre fournisseur ne saura pas que vous utilisez Tor Browser, et le nœud d’entrée ne sera plus votre adresse IP (comme c’est le cas avec une utilisation classique de Tor). Mais vous serez plus vulnérable en cas de nœud de sortie malveillants. Dans le second, votre connexion sera plus sécurisée (puisque votre adresse IP sera dissimulée à votre fournisseur de VPN) mais la configuration relativement complexe peut en décourager plus d’un. C’est néanmoins la méthode la plus sûre pour protéger votre anonymat (en contournant les nœuds de sortie de Tor). Mais pour les néophytes (et si vous n’êtes pas en danger sur Internet), il vous suffira de lancer Tor Browser après vous être connecté à un serveur VPN.

Commenter