Windows Defender avis : est-il suffisant pour protéger votre PC ?

Windows 10 comprend sa propre protection antivirus. Dont la plus célèbre reste sans conteste Windows Defender. Même si beaucoup d’autres protections intégrées sont déjà installées sur votre système et s’exécutent le plus souvent sans que vous vous en rendiez compte.

Mais faut-il réellement faire confiance à cet antivirus/antimalware gratuit que vous propose Windows ? On le sait, le volume et l’agressivité des logiciels malveillants est de plus en plus important. Et vos données sont mises à rude épreuve à chacune de vos connexions à Internet.

Et même si Windows Defender évolue régulièrement pour intégrer de nouvelles fonctionnalités et mettre sa protection à jour, est-ce vraiment suffisant pour contrer les antivirus payants comme Avira, Kaspersky ou encore Avast ? C’est ce que nous allons voir dans cet avis complet.

7.4 Total Score
Windows Defender

Windows Defender est une protection antivirus efficace, mais qui n'arrive pas encore à la hauteur de ses concurrents (payants). Même si elle intègre de nouvelles options, votre pc restera vulnérable (surtout face aux phishing de vos données).

Vitesse
6.5
Fiabilité
8
Service client
7.5
Fonctionnalité
7.5
Points forts
  • Une protection gratuite ;
  • une interface assez simple à utiliser ;
  • de nouvelles fonctionnalités anti ransomware et exploits
Points faibles
  • beaucoup de faux positifs ;
  • pas de protection anti-phishing ;
  • des analyses très longues et impactant les performances de votre appareil

Que vaut sa protection contre les virus ?

La première question à se poser avant d’installer (ou dans ce cas précis, de conserver sur votre ordinateur) un antivirus est : peut-il vraiment me protéger efficacement contre tous les logiciels malveillants. Logique.

Côté dispositif antimalware, Windows Defender se base sur un scan qui permet d’établir les correspondances de signature entre les potentiels malware que vous pouvez rencontrer sur le web, et sa base de donnée. C’est ce que l’on appelle l’analyse heuristique, qui surveille en temps réel le comportement des logiciels. Et permet donc de détecter même les menaces les plus récentes, comme le redouté « zéro day ». Mais aussi ceux qui modifient leur signature pour ne pas se faire détecter.

Que vaut la protection de Windows Defender ?

Une fois le potentiel malware ciblé, Windows Defender va l’analyser dans son laboratoire. Et s’il s’agit effectivement d’une menace, sa base de donnée sera mise à jour pour en faire bénéficier tous les utilisateurs. Vous pouvez décider de le laisser fonctionner tout seul en arrière plan. Ou scanner un fichier ou une clé USB qui vous paraitrait suspect.

Aperçu de ses performances

Voilà pour la théorie. En ce qui concerne la pratique maintenant, on est obligé de constater que la protection offerte par Windows Defender n’est pas vraiment à la hauteur de ses concurrents. Il y a eu de gros progrès faits sur la détection des codes de malware. Mais on est encore loin d’antivirus comme Bitdenfender ou Avira.

Pour s’assurer de l’efficacité d’un antivirus, notre politique est toujours la même. Se référer aux résultats des tests menés par les laboratoires indépendants. Et pour l’année 2017, Windows defender a reussi à détecter 99 % des nouveaux malware (de type zero day). Un bon score, mais qui n’arrive pas encore aux 100 % atteint par ses concurrents.
Il faut quand même noter la forte progression qu’a connu l’antivirus de Windows.

Puisqu’il en détectait seulement 80 % il y a seulement 2 ans. L’autre point faible de Windows Defender est son score important en faux positifs. En effet, plus de 16 fichiers parfaitement inoffensifs ont été mis en quarantaine par l’antivirus. Ce qui peut vous poser problème en tant qu’utilisateur.

Windows Defender protège-t-il vos données ?

Un autre point très important à prendre en considération avant de choisir un antivirus est la protection qu’il offre à vos données. En la matière, Windows Defender se contente du strict minimum.

Vous pourrez en effet compter sur son filtre SmartScreen. Une option qui permet de bloquer les sites malveillants, mais qui fonctionne uniquement sur IE et Edge. Idem pour les pièces jointes, qui sont analysées uniquement sur Outlook et Microsoft Office 35. Et encore, seulement à partir du moment où vous aurez ouvert votre courriel. Pour les autres services de messagerie (comme Gmail), vous n’aurez aucune protection.

Windows Defender propose également un gestionnaire de mots de passe (uniquement sur Edge). Sur le même modèle de ce que peuvent offrir des navigateur comme Chrome ou Mozilla, les performances de sauvegarde et protection de vos sésames numériques n’est cependant pas vraiment infaillible. Vos fichiers ne seront cryptés que si vous disposez de la version pro de Windows 10. Et il faudra passer par le disque Bitlocker pour ce faire.

Contrairement à ses concurrents, Windows Defender propose donc une protection basique… Et rien de plus. Manquent encore à l’appel un broyeur de fichier. Et une protection pour vos opérations bancaires ou vos achats en ligne intégrée à votre navigateur. Mais aussi un scanner de vos réseau Wifi. Et une sauvegarde efficace de votre système en cas d’attaque d’un Ransomware. Encore beaucoup de boulot pour WD, donc.

Windows Defender Avis : qu’avons-nous pensé de l’interface ?

Un antivirus peut être extrêmement efficace. S’il n’est pas simple d’utilisation ou nécessite une multitude de paramètrages pour vous protéger réellement : il n’en vaudra pas vraiment la peine. En tout cas pas pour les utilisateurs débutants, qui seront vite perdus.
Pour ce qui est de l’interface de Windows Defender, des efforts importants ont été faits. Notamment au niveau du design qui a pris un petit coup de neuf. Vous pourrez également découvrir un nouveau centre de pilotage qui vous permettra d’accéder facilement à toutes les options dont vous pouvez avoir besoin. Et déterminer en un coup d’oeil le niveau de sécurité de votre appareil. Pour y accéder, il vous suffira de cliquer sur l’icône WD dans votre barre des tâches.

Avis Windows Defender : test complet de sa protection ?

Avec la nouvelle version, vous pourrez également redimensionner votre interface (pour la mettre en plein écran). Ce qui est assez rare chez les antivirus. Vous pourrez également lancer en quelques clics un scan complet de votre disque dur. Les indicateurs de performance de votre antivirus vous permettront également de vérifier que votre logiciel est bien à jour.

Par conte, Windows Defender reste toujours aussi austère et minimaliste (avec des couleurs assez fades comme le blanc et le vert). Et il vous sera toujours impossible de programmer une analyse directement depuis votre interface WD. Le seul moyen reste de passer par votre planificateur de tâche. Pas très pratique.

Risque-t-il de ralentir votre système ?

Comme la grande majorité des antivirus, Windows Defender va fonctionner en automatique. Et vous n’aurez généralement pas grand chose à faire pour que la protection fasse son travail. Mais cela ne veut pas dire que WD sera complètement indétectable. Car même si l’interface ne s’affiche pas sur votre écran, elle peut vous rappeler sa présence d’une autre façon. En ralentissant considérablement les performances de votre système… par exemple.

Pour noter l’impact de Windows Defender sur votre PC, nous avons chronométré le temps que prenait un scan de votre système. Les résultats ne sont pas vraiment mauvais. Mais toujours pas du niveau de ses concurrents. L’analyse se fera même plutôt lentement, puisqu’il aura fallu près de 50 minutes pour scanner notre disque dur. Chez Bitdefender, la même opération prend généralement moins de 10 minutes. WD est donc encore à la traine sur ce point là.

 Windows defender avis : faut-il faire confiance à l'antivirus gratuit de windows ?

Pour les scans rapides, les performances de Windows Defender sont cependant bien meilleures (entre 2 et 3 minutes pour les zones sensibles). Quant à l’impact sur les performances de votre ordinateur, elles sont relativement minimes pour un scan rapide (environ 2 %). Le scan complet est cependant beaucoup plus gourmand en ressource système. Et ralentira votre PC d’environ 60 %.

De nouvelles options pour améliorer votre expérience utilisateur

Windows Defender a fait des efforts, nous vous en avons déjà parlé dans cet avis. Ce qui nous laisse penser qu’il faut le surveiller de près. En attendant qu’il arrive au niveau de ses concurrents.
Pour palier à ses nombreuses faiblesses, Windows Defender propose depuis peu de nouvelles fonctionnalités. En effet, WD était encore assez inefficace pour vous protéger contre les ransomware (des virus qui prennent en otage vos données et ne vous les rendent qu’après que vous ayez versé une rançon), mais aussi les exploits.

Et bien, bonne nouvelle ! La prochaine version de Windows Defender intégrera une nouvelle fonctionnalité (Controlled Folder Access) qui permettra uniquement aux applications que vous avez sélectionné d’accéder à un dossier. Dans lequel vous pourrez conserver vos fichiers les plus sensibles.

Pour ce qui est des exploits, Windows Defender propose désormais une nouvelle protection pour mieux vous défendre contre les failles de logiciels ou des pages sur lesquels vous surfez. Et qui en profitent pour infecter votre appareil. Deux nouveautés qui feront de votre antivirus un bouclier nettement plus proactif.

Verdict : un antivirus avec des failles, dont vous devez avoir conscience

Vous l’aurez compris dans cet avis de Windows Defender que cet antivirus est loin d’être infaillible. Après utilisation, on se rend vite compte qu’il n’est pas aussi performant que ses concurrents pour détecter les menaces potentielles. Et que même avec cette protection installée sur votre ordinateur, mieux vaut rester vigilant.

En particulier si vous réalisez vos opérations bancaires ou que vous achetez en ligne. Le système anti-phishing de WD est vraiment basique. Et vous risquez donc de vous faire voler vos identifiants. Vous serez donc contraint de passer par des sites sécurisés. Et bien sûr de faire toujours attention à ne jamais ouvrir un mail dont vous ne connaissez pas l’expéditeur. Vous n’aurez donc pas vraiment l’esprit tranquille.

Néanmoins, il faut reconnaître des bons points à Windows Defender, qui détecte tout de même 99 % des logiciels malveillants. Même si certains seront des faux positifs, ses scores n’ont pas à le faire rougir. Il faut néanmoins être conscient de ses failles. Et en tenir compte dans votre utilisation de tous les jours. Cela vous permettra d’éviter de prendre des risques inutiles. Même si mieux vaudrait installer directement un antivirus plus performant

Commenter