Les VPN en Russie : vers toujours plus de contrôle ?

Depuis quelques mois, un texte de loi oblige les sites VPN qui fonctionnent sur le territoire de se plier à certaines règles. La première, c’est d’empêcher l’accès aux sites que le gouvernement juge illégaux. Qu’il s’agisse de sites aux contenus critiques envers l’Etat russe, de sites considérés comme complotistes ou de plateformes proposant des téléchargements non légaux, ils devront rester inaccessibles même via l’usage d’un VPN.

Une requête que les VPN basés en Russie n’ont pas tardé à accepter, alors que certains des meilleurs services VPN internationaux les plus populaires font encore la sourde oreille.

vpn russie

Une loi pour restreindre l’accès à certains sites

A l’instar de la Chine et de son firewall, la Russie n’est pas la terre promise pour les libertés d’internet. La censure est présente, peut-être moins que chez son voisin chinois mais la liberté de naviguer en toute tranquillité n’est pas acquise pour les utilisateurs russes.

Face à cela, une multitude de petits VPN ont émergé ces dernières années, afin de permettre aux russes d’avoir accès à du contenu bloqué chez eux. Une manière de regarder Netflix, de lire une presse moins conformiste que celle autorisée par le gouvernement de Vladimir Poutine, ou de télécharger des films ou des séries en provenance d’autres pays.

Mais le Kremlin a décidé d’agir. Sans totalement bannir les VPN du pays, il leur a été explicitement demandé de ne plus permettre l’accès à tous les sites placés sur la liste noire en Russie. Les plus grands opérateurs du pays du pays ont accepté sans broncher, puisqu’il en va de leur survie, mais ce n’est pas aussi évident pour les services VPN les plus connus à travers le monde.

Des logiciels comme Cyberghost, NordVPN ou bien encore Express VPN ne sont pas forcément ravis de devoir se plier à ces exigences. Leur but premier est bien de permettre à tous les utilisateurs d’avoir un accès libre et sécurisé à l’ensemble d’Internet et une telle décision irait à l’encontre de ces principes.

En face, la Russie a lancé un ultimatum de 30 jours, qui débouchera sur une interdiction pure et dure des plateformes récalcitrantes dans le pays !

bannir vpn russie

Des VPN indésirables en Russie ?

C’est un choix difficile pour les VPN les plus populaires, qui devront accepter la demande de l’Etat Russe et se plier au blocage demandé, ce qui pourrait créer une jurisprudence pour d’autres Etats. Si ce type de requêtes venait à se multiplier, cela signerait simplement la mort des VPN. Sinon, ils seront à leur tour placés sur la liste noire du pays et contraint d’abandonner un marché fructueux.

Pour le moment, il semble que la plupart des VPN aient refusé la demande de Roskomnadzor, le service de télécommunication qui contrôle les autorisations de diffusion. Ils se trouvent donc en position illégale, et contraint de quitter le territoire. Mais rien n’a encore été fait.

Il se peut que la décision évolue dans les prochaines semaines, avec un compromis ou bien qu’une solution alternative trouvée par les principaux services. Si certains ont déjà retirés leurs services de la Russie, pour rester en accord avec leurs principes, d’autres sont toujours en Stand-by.

Commenter